Visite d’un reporter !

Après avoir écouté notre emission de radio, le reporter et journaliste pour RFI, Sébastien Farcis nous a rendu visite. Nous avons pu lui poser des questions sur son métier:

Sébastien Farcis nous a expliqué qu’il travaillait depuis 12 ans à RFI (Radio France International).

Son reportage favori portait sur les droits des femmes en Inde. Il a voyagé dans 6 pays différents pour son travail, mais aujourd’hui il travaille principalement en Inde. Une fois, il a même failli être kidnappé !

Lorsqu’il parle dans une émission de radio, il change le ton de sa voix ; c’est une bonne technique pour capturer l’attention des auditeurs ! Le tapis est important, car c’est ça qui complète le thème d’une émission de radio. On peut trouver de bons tapis autour de nous : les klaxons, les voix, les claquements des portes, les pas… Enfin, il nous a montré son enregistreur : c’était très intéressant !

Ananya

 

Le mardi 11 Décembre, Sébastien Farcis, reporter à RFI et venu nous rendre visite et nous expliquer son métier.

Cela fait maintenant 12 ans qu’il travaille pour RFI, il nous a d’abord montré son micro qui enregistre en stéréo. Il nous a ensuite présenté le logiciel qui lui serre pour ses montages. Sébastien nous a expliqué que lorsqu’on écoute une émission c’est toujours mieux lorsqu’il y a un « tapis ». Il enregistre des bruits de la rue ou de ce qui l’entoure avant d’ajouter sa propre voix sur la piste.

Georgio

 

Village de pêcheurs de Worli

Dans le cadre des programmes de géographie, les élèves de CM1-CM2 se sont rendus au village de pêcheurs de Worli.

Par équipes, ils sont partis à la découverte du dédale de ruelles pour prendre des photos:couleurs, objets, habitations, personnes, animaux, ils devaient même acheter des biscuits en parlant hindi !

Nous avions ensuite rendez vous au fort pour pique-niquer et dessiner les alentours.

De retour en classe, nous avons précisé en français et en anglais les notions géographiques de “zone urbaine”, “zone rurale”,”mégapole” et “densité de population”. Nous avons découvert que la localité du village de pêcheurs de Worli est très ancienne en nous penchant sur l’histoire de Bombay qui s’est bâtie sur 7 îles !

Enfin, sous forme de témoignages imaginaires, les enfants ont raconté la vie des pêcheurs de ce petit village tout proche de notre école, voici les textes de Clémence, Myeisha et Haydan.

Sandeep

Je m’appelle Sandeep, j’ai 48 ans, et je suis pêcheur à Worli. Ma femme, qui a 44 ans, est femme de ménage. J’ai deux grands fils, Swapnil et Rambish. Je pars à la pêche tôt le matin pour pouvoir vendre mon poisson vers midi. Je pêche plusieurs types de poisson, gros et petits, et pleins de crevettes. De ma barque, je peux même voir des dauphins ! Parfois, le weekend, mes fils et des amis m’accompagne pour aller pêcher. Un jour, je suis sorti en ville pour vendre mes poissons et un monsieur est venu me dire que la construction d’un pont, pour pouvoir traverser la baie, va commencer pour éviter le trafic sur les routes. Je commençais à m’inquiéter. Une semaine plus tard, je suis allé pêché, mais devinez quoi, tout ce que j’ai pêché était du plastique et quelques crevettes. La construction du pont éloigne les poissons. J’espère que ça ira mieux sinon je ne pêcherais plus rien et je perdrais mon métier et ma famille n’aura plus rien à manger.

Clémence

Ashmith

Je m’appelle Ashmith je suis pêcheur depuis 9 ans. Avant la construction du pont toute le monde pêchait et nous étions tranquille puis il y a eu ce pont qui a presque tué tout les poissons. Ils ne pensent pas à nous, on essayait de pêcher des gros poissons mais parfois on ne trouvait que des méduses et des sardines. Je ne pensais pas que la pêche deviendrait si difficile.

Haydan

Raj

Je m’appelle Raj et je suis pécheur. Je vis dans le village de Worli. J’ai 35 ans et j’habite dans une petite maison avec mes parents, mes grand – parents, ma femme et mes enfants. Tous les jours je me lève à 3:30 du matin, je prends mon filet et je marche jusqu’à la mer. Puis je monte dans mon petit bateau et je pêche toute la journée. Parfois, j’ai de la chance et j’attrape des poissons que je vends au marché. Je rentre à la maison, à 20:45 et je mange avec ma famille et je dors.

Myeisha

 

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Sortie au refuge des chiens abandonnés

A la suite de notre vente de gâteaux, nous nous sommes rendus au refuge “Welfare of Stray dog” ou nous avons pu rencontrer les bénéficiaires de notre petite cagnotte ! Promenade, douche, les chiens semblaient heureux de nous rencontrer et les responsables de l’ONG nous ont chaleureusement remercié de notre aide !

Manel a par la suite écrit un texte en se mettant à la place de “Rambo”, un chien du refuge :

Je m’appelle Rambo. Je suis un chien. Je suis né avec une malformation congénitale où mes pieds sont courts. Je suis  mignon et moelleux, mais si j’étais vous, je ne m’approcherais pas, sinon j’attaque. J’ai eu une famille une fois. Mais un jour, mon propriétaire a commencé à me maltraiter. Il ne me donnait rien à manger, et il me frappait toujours lorsque je faisais quelque chose de mal. Mais un jour, mon maître m’a dit que nous allions au parc. J’étais heureux et excité, car la dernière fois que j’étais sorti de la maison, c’était quand je suis allé chasser un pigeon. Nous avons pris un taxi et je me suis assis à l’arrière. J’ai passé la tête par la fenêtre. J’ai vu des gens sourire et rire, mais tout à coup je me suis sentie tomber jusqu’à ce que j’atterrisse sur le sol dur et rocheux. C’est alors que j’ai réalisé que j’étais poussé. J’ai essayé de fuir entre toutes les voitures, debout comme des montagnes au-dessus de ma tête, mais je ne pouvais pas. Heureusement, un gentil couple m’à recueilli et m’a envoyé à “The Welfare of Stray Dogs”. Quand je suis arrivé là-bas, j’ai décidé de ne plus jamais aimer les humains. Mais a W.S.D, on m’a soigné et j’ai été traité de la meilleure façon qui soit. J’ai commencé à avoir de l’affection pour les personnes qui m’ont aidé et j’ai décidé de faire d’eux une exception. Mais, je n’aime pas toujours les étrangers et les personnes suspectes. Eh bien, maintenant vous connaissez mon histoire et j’espère que vous ne me dérangerez pas.

Manel Mekhaldi

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Efib News

Les élèves de CM2 ont le plaisir de vous faire découvrir leur première émission de radio sur le thème de la guerre 14-18 dont nous célébrons le centenaire de l’armistice cette année.

Haydan et Georgio animent “CM News” emission spéciale sur “EFIB radio”. Au programme : histoire, critiques littéraires, lettres de soldats et bien plus encore !

Bonne écoute et à bientôt sur EFIB Radio !

1918-2018 : Centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale

Depuis le début de l’année scolaire, les élèves de CM2 ont étudié la première guerre mondiale afin de commémorer les 100 ans de l’armistice du 11 novembre 1918.

Ils ont découvert le contexte dans lequel s’est déroulé cette guerre et les conditions de vie effroyables des soldats au front et des familles restées à l’arrière.

Après avoir lu plusieurs lettres de “poilus”, il ont à leur tour rédigé une correspondance entre le front et l’arrière.

Le 13 novembre 2018, ils ont eu l’honneur de lire certaines d’entre elles lors de la visite de Madame la consul de France et d’accompagner son discours de paix autour du centenaire de l’armistice. C’était un évènement solennel et émouvant partagé par toute l’école.

Les élèves de 3ème ont présenté une expo photos sur les différents acteurs de la guerre afin que chacun puisse se souvenir, en cette année du centenaire de la signature de l’Armistice qui a mis fin aux combats.

Les élèves ont tenu à présenter les terribles conditions de vie des soldats dans les tranchées, mais aussi d’autres aspects, moins connus, comme le rôle des femmes dans la guerre, la présence de nombreux soldats indiens ou encore le mouvement spontané de solidarité entre soldats ennemis lors du soir de Noël en 1914.

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Les rangolis de CM1-CM2

A la suite d’un petit travail portant sur la symétrie, les élèves de CM1-CM2 on réalisé leurs propres rangolis. Ils les ont d’abord dessinés sur des feuilles quadrillées dont ils ont ensuite reporté les points sur le dallage de la cour de l’école. Ils ont enfin ajouté les couleurs chatoyantes du sable coloré de Diwali.

Les enfants ont réalisé leurs rangolis par équipe et ont fait preuve de beaucoup de créativité et d’enthousiasme, bravo à tous et bonnes fêtes de Diwali !!

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

 

 

 

Halloween at EFIB !

The Halloween fever has spread in EFIB! The students of CM 1 & CM 2 disguised themselves in scary costumes. They also danced to “Thriller” by Michael Jackson and “ Ghostbusters”. It was indeed a spooky morning!

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Capsules pédagogiques CM1-CM2

Vous voulez apprendre la grammaire et la conjugaison ? Pas de problème, les CM1-CM2 sont là pour vous aider avec leurs capsules pédagogiques ! Les CM2 vous proposent des cours et les CM1 du théâtre!

Le fonctionnement du Bescherelle par Ananya et Myeisha:

Les noms propres et les noms communs par les CM1:

Les conjugaisons des verbes du 1er groupe – être et avoir – au présent par Manel et Myeisha:

Trouver le verbe conjugué par Georgio & Clemence:

Le sujet et les pronoms personnels par Ananya et Haydan:

Jeu de piste poétique pour découvrir l’école

Répartis en groupes, les CM1-CM2 se sont vus remettre un plan de l’école ainsi qu’un tableau à remplir.

Leur mission: découvrir les différentes personnes travaillant dans l’école en indiquant dans le tableau leur nom et leur rôle au sein de l’EFIB. Ils devaient également marquer d’une croix sur le plan, la classe ou le bureau de chacun.

En échange chaque adulte a remis à l’équipe quatre lignes d’un célèbre poème.

De retour en classe, les enfants ont partagé leurs découvertes.

Une petite recherche Internet leur a permis de remettre dans l’ordre les quatrains du poème “Liberté”de Paul Eluard.

IMG-20180928-WA0005

En classe, nous avons pu étudier le texte plus en détails. L’auteur écrit “Liberté” comme un message d’espoir durant la 2ème guerre mondiale sur de nombreux supports…

Après un passage par l’histoire de l’art du graffiti à New York, les enfants ont à leur tour écrit “Liberté” à leur manière…

IMG-20180928-WA0004

 

et sont allés disséminer leur message sur les murs de l’école …

IMG-20180928-WA0003 IMG-20180928-WA0002