La philosophie, de la Terminale au CM2

      Dans le cadre d’une sensibilisation à la philosophie, Ryan Bou-Obeid, élève de terminale a rendu visite aux élèves de CM2 pour leur expliquer « le mythe de la caverne de Platon ». Cela a mené à un débat autour de la notion de “vérité” en se basant sur des exemples divers : les « fake news » sur internet, “Facebook” mais aussi la notion d’obscurantisme et d’extrémisme.

      A leur tour, les élèves de CM2 ont présenté à Rayan une mise en scène d’un autre mythe de Platon : “le mythe de l’anneau de Gygès” qui pose la question suivante : « Faisons-nous le bien seulement par peur d’être puni ? »

     De nombreux autres débats ont découlé de l’étude de ces deux mythes. Les questions posées sont venues de l’enseignante mais également des enfants : « Peut-il y avoir une raison de tuer ? » (En lien avec notre étude de la première guerre et les actualités) « Qu’est ce qui est normal ou pas normal ? » et enfin, « A-t-on toujours besoin d’un chef ? ».

Pour cette dernière question les enfants ont produit des textes argumentatifs en utilisant le vocabulaire étudié pour « exprimer sa pensée ». 

Nous vous les présentons ici. 

Bravo pour leur réflexion !!

******

A-t-on toujours besoin d’un chef ?

A mon avis, on a toujours besoin d’un chef car il permet d’organiser le groupe. Par exemple, lorsque des personnes ont des rôles à jouer à différents moments de la journée, le chef vérifie que chacun effectue sa tâche au moment où il doit le faire. De plus, le chef a de plus grandes responsabilités, ainsi, il peut régler des affaires importantes que d’autres ne pourraient pas accomplir. Enfin, le chef a normalement été élu donc la majorité des personnes sont d’accord avec lui et lui font confiance. 

En revanche, si un chef prend le pouvoir de façon illégitime, il peut abuser de son autorité et cela peut créer de l’injustice. Par exemple, il peut s’octroyer des privilèges, de l’argent ou encore des richesses et limiter les libertés. 

Enfin, un groupe peut aussi se répartir les rôles sans qu’il y ait forcément un chef. Selon moi, on a besoin d’un chef seulement dans certaines situations et s’il est juste et bon et que les personnes du groupe lui font confiance.

Clémence

A-t-on toujours besoin d’un chef ?

Je pense que l’on a besoin d’un chef car il peut nous guider, il peut nous enseigner des choses et nous aider pour prendre des décisions. Si le chef est élu par des personnes, c’est quelqu’un en qui on peut avoir confiance.

En revanche le chef peut devenir un dictateur, il peut supprimer les droits, promulguer des lois injustes et se glorifier pour des choses qu’il na pas faites.

Selon moi, on n’a pas forcément besoin d’un chef car on peut avoir nos propres droits et être ouvert d’esprit pour vivre ensemble et coopérer.

Myeisha Kalghatgi

A-t-on toujours besoin d’un chef ?

On peut avoir besoin d’un chef pour plusieurs raisons : il nous permet de savoir ce que l’on a à faire, la plupart du temps, on est mieux organisés et il nous rappelle notre travail à faire. Par exemple, s’il n’y avait pas de maîtresse dans la classe, il n’y aurait pas de discipline. Un chef peut également permettre de résoudre les conflits entre les personnes car il est une référence, il est là pour nous aider. Enfin, on est aussi sous la protection du chef : il est responsable de notre sécurité. 

En revanche, on peut être en désaccord avec le chef, quand on n’aime pas le chef car il est injuste, ou qu’il n’est pas venu au pouvoir par le vote, mais par la force. Parfois on n’a pas envie de lui obéir car on n’a pas les mêmes pensées. Par exemple : le chef nous dit de faire quelque chose contre notre avis et on est obligé de le faire. Le chef peut aussi être stressant : on peut se sentir nerveux lorsqu’il nous presse de faire quelque chose d’important qui demande beaucoup de concentration, alors on peut être stressé, nerveux et déconcentré. 

Selon moi, on a besoin d’un chef s’il est venu au pouvoir légitimement et si il est juste et ouvert d’esprit.

Ananya

A-t-on toujours besoin d’un chef ?

Oui, on a besoin d’un chef s’il est élu et qu’il écoute les autres. Par exemple il peut organiser des réunions afin de connaître les opinions de chacun. De plus, il peut motiver le groupe qu’il dirige, et organiser les tâches. Par exemple une école sans directeur ou directrice aura une mauvaise gestion, des problèmes d’argent et un manque de motivation.

En revanche, si le chef prend le pouvoir de façon illégitime et en abuse en ne laissant pas les autres penser ce qu’ils veulent et se considère comme supérieur aux autres, alors il vaut mieux ne pas avoir de chef. En effet dans certains pays dictatoriaux des personnes sont tuées ou emprisonnées à cause de leur opinion.

Selon moi on peut suivre un chef, s’il est arrivé au pouvoir légitimement, qu’il dirige bien et qu’il a de l’expérience et qu’il n’abuse pas de son pouvoir en devenant dictateur.

Georgio